fbpx

Menu

Menu

Optimisation de l’expérience patient grâce aux thérapies comportementales et cognitives

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Table des matières

La Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC) est une approche thérapeutique brève qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. En travaillant main dans la main, le patient et le psychothérapeute se concentrent sur les problèmes actuels, en analysant les émotions, les pensées associées et les comportements. Cette approche psychologique part du principe que le patient et le thérapeute partagent une compréhension commune du problème. Grâce à la TCC, il est possible de progressivement surmonter les symptômes invalidants tels que les rituels, les vérifications, le stress, les évitements, les inhibitions, les réactions agressives, les mauvaises estimes de soi ou la détresse psychique.

La Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC) : Une Application de la Psychologie Scientifique

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) représentent l’application de la psychologie scientifique dans le domaine clinique. Elles adoptent une approche de résolution de problèmes pour comprendre et guérir les dysfonctionnements de l’individu. Lorsqu’une personne consulte un thérapeute cognitive-comportementaliste (TCCiste), elle apprend à analyser son problème en tenant compte du présent tout en explorant ses causes historiques. Cette approche se caractérise par un style direct et collaboratif, où le patient et le thérapeute travaillent ensemble pour comprendre le fonctionnement pathologique et définir conjointement les objectifs et les moyens psychothérapeutiques.

Ses Objectifs

La TCC vise à aider les individus à retrouver leur autonomie et à améliorer leurs relations interpersonnelles. Cette thérapie offre des solutions plus efficaces que les stratégies actuelles pour faire face aux problèmes rencontrés. En travaillant de concert, le patient et le thérapeute cherchent à développer une compréhension commune des problèmes présentés par le patient. Ils identifient comment ces problèmes influencent les modes de pensée, les comportements, les émotions et le fonctionnement quotidien. Le patient apprend à observer, analyser et objectiver ses problèmes, ce qui lui permet de concevoir et de construire des comportements alternatifs qui ne déforment plus la réalité.

Les Exercices Pratiques appliqués

Les exercices jouent un rôle clé dans la TCC. Le patient les réalise en collaboration avec le psychothérapeute, mais aussi de manière autonome entre les séances. Étant donné que les problèmes psychologiques sont souvent multifactoriels, les TCC prescrivent différents types d’exercices. Les exercices comportementaux visent à apprendre de nouveaux comportements, tels que l’affirmation de soi. Les exercices cognitifs ciblent les pensées inadaptées et irréalistes, apprenant ainsi au patient à les modifier et à construire de nouvelles façons de penser plus adaptées. Les exercices émotionnels développent l’acceptation et la conscience des différentes émotions, facilitant une meilleure régulation émotionnelle. Enfin, les exercices corporels visent à promouvoir la détente physique et psychologique.

Les exercices, spécifiques à chaque trouble, sont structurés et évalués cliniquement. Contrairement à d’autres formes de psychothérapies, les TCC sont des protocoles de soins dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. À l’issue de la pratique et de l’entraînement des exercices psychothérapeutiques, les progrès du patient sont évalués, ce qui permet de décider de la suite ou de la fin de la psychothérapie.

A qui s’adressent les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) et pour quels troubles ?
Les TCC sont recommandées par la Haute Autorité de Santé (HAS) pour de nombreux troubles. Des recherches approfondies ont démontré leur efficacité dans le traitement de :

  • Dépressions et troubles bipolaires
  • Troubles anxieux, attaques de panique et états de stress post-traumatiques
  • Phobies (agoraphobie, phobie sociale, amaxophobie, claustrophobie, agoraphobie, phobie des animaux, etc.)
  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
  • Troubles des comportements alimentaires (TCA)
  • Troubles de la personnalité
  • Comportements addictifs
  • Problèmes relationnels

Les TCC peuvent être utilisées seules ou en complément d’une prise médicamenteuse, en fonction de la nature et de la gravité des troubles de chaque patient.

Les Trois Vagues des TCC

Les TCC se sont développées en trois vagues distinctes, chacune apportant des contributions significatives à cette approche thérapeutique :

1ère vague : Composante comportementale

La première vague de la TCC se concentre sur la modification des comportements observables, qu’ils soient verbaux ou moteurs. Elle s’appuie sur les modèles d’apprentissage, tels que le conditionnement classique de Pavlov, le conditionnement opérant de Skinner et l’apprentissage social de Bandura. Ces modèles servent de base théorique pour les techniques d’exposition, qui sont un élément clé de cette approche. Une bonne exposition se caractérise par sa durée prolongée, sa progression progressive des stimuli anxiogènes faibles aux stimuli plus intenses, sa répétition pour obtenir des résultats durables et sa complétude, où le patient est concentré sur l’exposition sans se laisser distraire par d’autres pensées. Les nouvelles technologies ont également contribué à cette vague, notamment avec la Thérapie par Exposition en Réalité Virtuelle (TERV), qui permet une immersion virtuelle dans des situations anxiogènes pour aider les patients à se désensibiliser progressivement.

2e vague : Composante cognitive

La deuxième vague de la TCC se concentre sur les erreurs de traitement de l’information perçue par l’individu. Elle met l’accent sur la prise de conscience du caractère subjectif des situations, ainsi que sur les liens entre les pensées et les émotions. L’objectif principal est de modifier les pensées dysfonctionnelles afin d’améliorer l’état émotionnel et l’adaptation. Les travaux pionniers d’Aaron Beck dans les années 1950 ont jeté les bases des modèles cognitifs de cette vague. L’analyse fonctionnelle est également utilisée, en se focalisant sur la relation entre la situation, l’émotion, la cognition, le comportement et l’anticipation. Cette approche synchronique permet de mieux comprendre les schémas de pensée et de repérer les croyances profondes qui influencent le fonctionnement.

3e vague : Composante émotionnelle

La troisième vague de la TCC met l’accent sur l’interaction constante entre les comportements, les pensées et les émotions. Elle se concentre sur les capacités à repérer et à tolérer explicitement les émotions difficiles en utilisant des réponses comportementales plus fonctionnelles que les réponses automatiques. Les émotions sont considérées comme des sensations physiques en réponse à des stimuli de l’environnement, et la perception du monde extérieur est loin d’être passive. Cette vague intègre les contributions des vagues précédentes tout en y apportant des éléments nouveaux, ce qui rend les thérapies particulièrement complètes, riches, créatives et adaptées à une variété de problématiques et de profils de personnalité.

Sources :

Que sont les TCC ? 😐guty.me| consulté le 12 juillet 2023

Principes et modèles de la thérapie cognitive comportementale|e-psychiatrie.fr| consulté le 12 juillet 2023

 

Et vous, quelles sont vos impressions générales sur l'impact des TCC ?

Vous souhaitez créer un programme de formation DPC ou organiser un évènement de formation médicale  ?

Bénéficiez de nos services d’accompagnement et de notre expertise

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Un projet ?

Le café est pour nous !

Connexion

Accédez à la plateforme Kera