fbpx

Menu

Menu

Responsabilité sociale et environnementale dans l’industrie pharmaceutique : enjeux et opportunité pour les directeurs de vente et marketing

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Table des matières

La responsabilité sociale et environnementale est un sujet d’actualité majeur dans l’industrie pharmaceutique. La pression des consommateurs et des gouvernements pour une plus grande transparence et une responsabilité accrue pousse les laboratoires à agir de manière responsable envers la société et l’environnement.

Mais quels sont réellement les enjeux de la responsabilité sociale et environnementale pour votre industrie ? Quelles sont les opportunités qui en découlent ? Comment pouvez-vous mettre en place les meilleures pratiques pour répondre à ces exigences ?

Dans cet article, nous allons explorer en détail la responsabilité sociale et environnementale dans l’industrie pharmaceutique et fournir des réponses à ces questions.

1 - Les enjeux de la responsabilité sociale et environnementale dans l'industrie pharmaceutique

Impact environnemental de l'industrie pharmaceutique

L’industrie pharmaceutique joue un rôle crucial dans notre société, en fournissant des médicaments vitaux pour la santé et le bien-être de millions de personnes. Cependant, cette industrie est également responsable d’un impact environnemental considérable, de l’extraction des matières premières nécessaires à la fabrication des médicaments à la production de déchets dangereux. L’impact environnemental de l’industrie pharmaceutique est un enjeu important en matière de responsabilité sociale et environnementale. Les activités de l’industrie pharmaceutique ont un impact significatif sur l’environnement, notamment en termes de pollution de l’eau et de l’air, de production de déchets et d’utilisation de ressources naturelles. Les entreprises pharmaceutiques sont donc confrontées à des défis pour réduire leur impact environnemental et adopter des pratiques plus durables. Les émissions de gaz à effet de serre sont également un enjeu important, car l’industrie pharmaceutique est responsable de certains impacts écologiques graves au-delà des émissions de gaz à effet de serre. Les eaux usées des fabricants de médicaments peuvent également contenir des produits chimiques nocifs pour l’environnement.

Éthique et transparence dans l'industrie pharmaceutique: pression des parties prenantes

Les attentes des parties prenantes en matière d’éthique et de transparence ont considérablement augmenté ces dernières années dans l’industrie pharmaceutique. Les consommateurs, les gouvernements et les organisations non gouvernementales demandent une gestion responsable des activités pharmaceutiques, depuis la recherche et développement jusqu’à la commercialisation.

En termes d’éthique, les entreprises pharmaceutiques doivent se conformer à des normes éthiques strictes pour garantir la sécurité des patients et la qualité des médicaments. Elles doivent également être transparentes sur leurs pratiques, notamment en ce qui concerne les essais cliniques, la publication des résultats et les interactions avec les professionnels de la santé. Les entreprises doivent fournir des informations claires et précises sur leurs produits et leurs essais cliniques afin que les patients et les professionnels de santé puissent prendre des décisions éclairées. Cela s’applique notamment en ce qui concerne les prix des médicaments et les interactions avec les professionnels de la santé. Les parties prenantes demandent une plus grande transparence sur les prix des médicaments pour assurer une accessibilité à long terme des médicaments vitaux pour tous. Les entreprises pharmaceutiques doivent également s’assurer que leurs interactions avec les professionnels de la santé sont éthiques et ne favorisent pas des pratiques inappropriées.

Pour en savoir plus sur les actions spécifiques menées par l’industrie pharmaceutique pour répondre aux attentes des parties prenantes en matière de transparence et d’éthique, vous pouvez consulter la page dédiée du LEEM 

Astuces : 

  • Adoptez des pratiques durables telles que la chimie verte, la réduction des déchets, la gestion de l’eau et de l’énergie. Cela peut se faire en investissant dans des technologies plus propres et en utilisant des matériaux recyclables pour réduire votre empreinte écologique.
  • Travaillez avec des partenaires pour développer des solutions innovantes afin de réduire l’impact environnemental. Cela peut inclure la recherche de nouvelles sources de matières premières, l’utilisation de technologies plus durables pour la fabrication de médicaments et la mise en place de programmes de recyclage des déchets. Les partenariats peuvent également aider les entreprises à mieux comprendre les besoins et les attentes des parties prenantes en matière de responsabilité sociale et environnementale.

2 - Les opportunités de la responsabilité sociale et environnementale pour les laboratoires pharmaceutiques

Avantages commerciaux de la responsabilité sociale et environnementale

La responsabilité sociale et environnementale est devenue un enjeu clé pour les laboratoires pharmaceutiques. En effet, de plus en plus de consommateurs, de gouvernements et d’organisations non gouvernementales exigent une gestion responsable des activités pharmaceutiques. Les laboratoires pharmaceutiques qui adoptent des pratiques durables et transparentes peuvent bénéficier d’un certain nombre d’avantages commerciaux. Les laboratoires pharmaceutiques peuvent profiter de collaborations avec d’autres acteurs de l’écosystème de la santé pour développer des solutions novatrices et améliorer la qualité de leurs produits et services, tout en renforçant leur position sur le marché.

Construction d'une image de marque positive

Tout d’abord, la responsabilité sociale et environnementale peut améliorer l’image de marque des laboratoires pharmaceutiques. Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact de leurs choix d’achat sur l’environnement et recherchent des marques qui partagent leurs valeurs. Les laboratoires pharmaceutiques qui adoptent des pratiques durables et transparentes peuvent donc bénéficier d’une image de marque positive, qui peut renforcer la confiance des consommateurs et améliorer leur fidélité. Les initiatives telles que la recherche de nouveaux traitements pour des maladies rares ou orphelines, ainsi que la garantie de l’accessibilité de leurs traitements innovants à tous les patients, peuvent aider à renforcer la réputation des laboratoires pharmaceutiques.

Nouvelles opportunités de croissance

En outre, la responsabilité sociale et environnementale peut offrir de nouvelles opportunités de croissance pour les laboratoires pharmaceutiques. Par exemple, la maîtrise de l’empreinte environnementale peut conduire à une réduction des coûts et à une amélioration de l’efficacité opérationnelle. Les laboratoires pharmaceutiques peuvent également utiliser la responsabilité sociale et environnementale pour développer de nouveaux produits et services, qui répondent aux besoins des consommateurs et des parties prenantes.

Enfin, la responsabilité sociale et environnementale peut aider les laboratoires pharmaceutiques à innover et à produire pour les nouveaux marchés. Pour répondre à la demande croissante de nouveaux médicaments et de nouvelles thérapies, les laboratoires pharmaceutiques doivent investir massivement dans la recherche et le développement. La responsabilité sociale et environnementale peut offrir des opportunités pour améliorer l’efficacité de la R&D, en réduisant les coûts et en accélérant le processus de mise sur le marché. Les laboratoires pharmaceutiques peuvent également utiliser la responsabilité sociale et environnementale pour se positionner comme des leaders en matière d’innovation et de durabilité.

Astuces : 

  • Mettez en place une politique de responsabilité sociale et environnementale claire et cohérente avec vos valeurs. Pensez à impliquer l’ensemble de vos employés dans cette démarche pour qu’ils deviennent des ambassadeurs de votre marque.
  • Evaluez votre empreinte environnementale et identifiez les secteurs où vous pouvez améliorer vos performances. Pensez notamment à optimiser la gestion de vos déchets, à réduire votre consommation d’eau et d’énergie, et à privilégier des fournisseurs qui partagent vos valeurs.
  • Identifiez les besoins des consommateurs et des parties prenantes en matière de durabilité et d’éthique, et développez des solutions innovantes pour y répondre. Pensez notamment à développer des emballages plus respectueux de l’environnement, à proposer des traitements pour des maladies rares ou orphelines, ou encore à favoriser l’accès aux soins pour tous les patients.

3 - Les meilleures pratiques pour la responsabilité sociale et environnementale dans l'industrie pharmaceutique

Minimisation de l'impact environnemental

En France, on estime que les ménages ont jeté 176OOtonnes de médicaments non utilisés ou périmés en 2018, soit environ 260g par habitant. (Cyclamed, 2019). De même, la minimisation de l’impact environnemental de la production et de la distribution de médicaments est une préoccupation croissante pour les entreprises.

Les entreprises cherchent à réduire leur empreinte environnementale en utilisant des matériaux recyclables et en adoptant des pratiques de production plus durables. Les principales voies d’entrée vers les écosystèmes terrestres et d’eau douce sont les eaux usées et la mise en décharge.

Les produits pharmaceutiques peuvent avoir un impact environnemental important s’ils sont rejetés dans les écosystèmes terrestres et d’eau douce. Les stations d’épuration ne sont pas efficaces pour éliminer ces produits, qui peuvent se retrouver dans l’environnement par le biais des boues d’épuration utilisées pour l’épandage ou le compostage. De même, les résidus pharmaceutiques peuvent s’infiltrer dans l’environnement lorsque les déchets municipaux solides mélangés sont mis en décharge sans traitement approprié des lixiviats. Les conséquences de ces rejets peuvent être graves, notamment en termes de mortalité accrue des espèces aquatiques et de développement de bactéries résistantes aux antimicrobiens. Les perturbateurs endocriniens peuvent également causer diverses maladies chez les populations sensibles, telles que les enfants, les femmes enceintes, les fœtus et les personnes souffrant d’allergies et de maladies chroniques.

Gestion responsable des déchets et de l'eau

L’industrie pharmaceutique est de plus en plus consciente de son impact sur l’environnement et la société. Les entreprises sont donc de plus en plus engagées dans des pratiques de responsabilité sociale et environnementale. Parmi les meilleures pratiques en la matière, on peut citer la gestion responsable des déchets et de l’eau. Les entreprises du secteur ont mis en place des systèmes de gestion des déchets pour minimiser les risques environnementaux associés à leur production, à leur distribution et à leur utilisation.

Des mesures de prévention, comme la médecine personnalisée et de précision, un dimensionnement plus adapté du conditionnement, ou la création de marchés pour les médicaments non utilisés proches de la date de péremption, et leur redistribution, peuvent contribuer à éviter ces déchets pharmaceutiques.

  •  La collecte et l’élimination des déchets pharmaceutiques inévitables chez les particuliers doivent être adaptées au contexte national. Lorsqu’il existe un risque que les médicaments éliminés avec les déchets ménagers s’infiltrent dans l’environnement ou soient utilisés à mauvais escient, une collecte séparée est recommandée pour réduire les impacts sanitaires et environnementaux. Les programmes de responsabilité élargie des producteurs (REP) se sont révélés être des approches efficaces pour organiser une collecte et un traitement distincts respectueux de l’environnement. D’autres approches telles que des dispositifs de récupération financés par les fonds publics peuvent également être efficaces, mais n’appliquent pas le principe pollueur-payeur
  •  Les campagnes de communication et de sensibilisation sont essentielles pour que les citoyens prennent davantage conscience des filières d’élimination adaptées et/ou de l’existence des programmes de récupération. Ainsi, les liquides, les pommades et les crèmes ont particulièrement tendance à être éliminés de manière inadéquate, et devraient faire l’objet de campagnes d’information et d’incitation.

Des mesures de prévention :

Pour éviter le gaspillage de médicaments non utilisés proches de la date de péremption, leur création de marchés et leur redistribution pourraient améliorer l’adéquation entre l’offre et la demande. Bien que la revente et la redistribution de médicaments non utilisés soient encore considérées comme une activité de niche, certaines initiatives existent pour encourager cette pratique. Des études sont en cours aux Pays-Bas pour évaluer la faisabilité de la redistribution des médicaments non utilisés de grande valeur, tels que les traitements anticancéreux.

Dans les pays de l’OCDE, divers dispositifs de collecte, systèmes de retour et programmes de gestion sont mis en place pour récupérer et traiter les déchets pharmaceutiques des ménages. Ces initiatives peuvent être volontaires, publiques ou mises en œuvre dans le cadre de systèmes de responsabilité élargie des producteurs (REP).

La REP est un instrument de politique environnementale qui étend la responsabilité du producteur vis-à-vis d’un produit jusqu’aux stades du cycle de vie d’un produit en aval de la consommation. Les quatre pays qui affichent des ratios de collecte élevés (France, Suède, Portugal et Espagne) ont mis en place des systèmes de REP avec une couverture nationale intégrale et harmonisée et des points de collecte dans les pharmacies.

Les priorités pour prévenir les déchets issus de médicaments non utilisés ou périmés sont les suivantes :

  1. Réduire le nombre de médicaments non utilisés ou périmés grâce à une meilleure prévention des maladies, à la médecine de précision et à un dimensionnement plus adapté des formats d’emballage. → Plusieurs approches peuvent contribuer à éviter la génération de déchets pharmaceutiques, comme une meilleure prévention des maladies, la médecine de précision et le dimensionnement plus adapté des formats d’emballage.
  2. Évaluer les possibilités de redistribution des médicaments non utilisés proches de la date de péremption grâce aux marchés et plateformes de redistribution. Cela permettrait une meilleure adéquation entre l’offre et la demande, contribuerait à prévenir le gaspillage et permettrait de réaliser des économies.
  3. Déterminer si une collecte séparée est nécessaire pour réduire les risques de contamination environnementale ou d’utilisation abusive.
  4. Envisager le recours à un dispositif de responsabilité élargie des producteurs lorsqu’une collecte séparée est nécessaire. Les dispositifs de REP ont prouvé leur efficacité pour financer une collecte et un traitement écologiquement viables qui respectent le principe pollueur-payeur. Les pharmacies peuvent être utilisées comme points de collecte tout à fait adaptés. Des objectifs et des contrôles réguliers peuvent garantir un fonctionnement efficace des organisations de producteurs responsables dans les dispositifs de REP. La loi française sur la REP accrédite des mandats selon un cycle de cinq ans.

Sources :

Patient and medication factors associated with preventable medication waste and possibilities for redispensing | springer.com | consulté le 2 mai 2023

Medikamentenentsorgung in privaten Haushalten: Ein Faktor bei der Gewässerbelastung mit Arzneimittelwirkstoffen? | springer.com | consulté le 2 mai 2023

Cyclamed (2019), Cyclamed – Rapport d’activité 2018 | consulté le 3 mai 2023

L’industrie pharmaceutique émet plus de gaz à effet de serre que l’industrie automobile | theconversation.com | consulté le 3 mai 2023

Et vous, comment votre entreprise intègre-t-elle les principes de responsabilité sociale et environnementale dans sa stratégie de vente et de marketing ?💡

  • De quelle manière pouvez-vous utiliser la responsabilité sociale et environnementale pour renforcer la confiance des patients dans les médicaments que votre entreprise commercialise ?
  • Dans quelle mesure votre entreprise travaille-t-elle avec des partenaires externes, tels que des organisations à but non lucratif, pour promouvoir la responsabilité sociale et environnementale ?
  • Comment pouvez-vous utiliser la responsabilité sociale et environnementale pour améliorer la perception de votre entreprise par les professionnels de santé et les patients ?

Vous souhaitez améliorer la communication de votre entreprise pharmaceutique en matière de responsabilité sociale et environnementale ?

Bénéficiez de nos services d’accompagnement et de notre expertise

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Un projet ?

Le café est pour nous !

Connexion

Accédez à la plateforme Kera